Épreuve sportive - Polyvalence

Épreuve sportive - Polyvalence (coefficient 3)

Gymnastique au sol

  • Le(a) candidat(e) effectue un exercice au sol sur l'ensemble de la surface du praticable.
  • L'exercice devra être composé prioritairement d'acrobaties combinées avec d'autres éléments gymniques (parties de maintien et d'équilibre, des mouvements de souplesse, des sauts, des appuis renversés et des liaisons chorégraphiques), constituant un tout harmonieux et rythmé.
  • Les 10 meilleures difficultés différentes, dont 5 éléments acrobatiques minimum, codifiées dans les grilles jointes seront comptabilisées (une grille commune et une grille spécifique garçon ou fille - fichier pdf).
  • Le candidat peut présenter des difficultés issues du code FIG  en vigueur (reconnaissance et valeur à l'appréciation du jury).
  • L'addition de ces difficultés reconnues par le jury permet de déterminer le coefficient de difficulté du mouvement. Ce coefficient multiplié à une note d'exécution sur 10 points donne un produit qui permet d'obtenir, par conversion, une note de départ sur 20 points (voir le tableau de conversion - fichier pdf).
  • Une bonification pourra être attribuée au candidat présentant des difficultés supérieures aux éléments classés « E » (jusqu'à un point rajouté dans le secteur exécution).
  • L'exercice devra comporter 6 exigences (un élément peut remplir plusieurs exigences) :

Garçons :
  • Un élément acrobatique vers l'avant ;
  • Un élément acrobatique vers l'arrière ;
  • Une série acrobatique de 2 éléments différents dont un avec envol ;
  • Un passage par l'appui tendu renversé ;
  • Un saut, tour ou cercle des jambes ;
  • Un élément de maintien ou souplesse ;
Filles :
  • Un élément acrobatique vers l'avant ;
  • Un élément acrobatique vers l'arrière ;
  • Une série acrobatique de 2 éléments différents dont un avec envol
  • Un passage par l'appui tendu renversé ;
  • Une pirouette gymnique de 180° minimum ;
  • Une série gymnique de 2 sauts différents ;

  • Chaque exigence ou difficulté manquante entraîne une déduction d'un point sur la note d'exécution.
  • La note finale du candidat est obtenue par soustraction du total de déductions comptabilisées dans le secteur « Exécution » à la note de départ.
  • Les candidats devront se présenter au jury en tenue de gymnastique (short et léotard pour les garçons - justaucorps pour les filles).
  • Les candidates devront présenter leur support musical sur cassette (enregistrement en début de bande), Cdrom et clef USB. Le démarrage est assuré par les membres du jury.
  • La durée de l'exercice ne devra pas excéder une minute et trente secondes (aucun élément réalisé au-delà de ce temps ne sera comptabilisé).

Danse

  • L'épreuve consiste à présenter une chorégraphie individuelle dont la durée est comprise entre 2 minutes et 3 minutes.
  • La surface d'évolution est de 11 mètres sur 9.
  • Le chronométrage démarre au premier mouvement et s'arrête au dernier mouvement ou lorsque le candidat quitte l'espace.
  • Le support sonore de la prestation est enregistré en début de cassette ou sur disque compact. Le démarrage est assuré par un membre du jury.
  • À compter de l'appel, les candidats disposent de 30 minutes d'échauffement. Ils peuvent utiliser le magnétophone et faire les réglages de leur support sonore. A l'issue de ce temps, les trois premiers candidats sont  appelés. Chacun dispose de 5 minutes pour se mettre en scène (décor, costume,...).
  • 15 minutes d'échauffement sont alors accordées au groupe suivant pour se préparer et la même procédure de passage est observée à l'issue de ce temps.

Badminton

  • L'épreuve consiste en une succession de 3 ou 4 phases de jeu à l'intérieur desquelles les candidats sont confrontés à des niveaux d'opposition de plus en plus proche du leur.
  • La durée totale de la prestation  est d'environ 45 minutes par candidat.
  • Le règlement de la Fédération Française de Badminton (FFBA) est appliqué sauf pour la fin de match (au temps ou en un set de 9 points).
  • Le jury peut être amené à donner des consignes de jeu.
  • Les candidats devront apporter leur(s) raquette(s). Les volants seront fournis par l'organisation (plastic : Mavis 370)

Escalade

  • L'épreuve consiste en la réalisation de 2 voies différentes sur une structure artificielle et choisies dans un niveau de difficulté allant de 5A à 7A inclus.
  • Les voies sont effectuées à vue et en tête dans un temps ne pouvant excéder 15 minutes.
  • Le candidat choisit l'ordre et l'écart de difficulté entre les voies. Une chute dans chaque voie est autorisée.
  • Le jury pourra interrompre la prestation d'un candidat qui ne possède pas les savoir-faire fondamentaux permettant de s'engager en sécurité.

Handball

  • L'épreuve consiste en 3 séquences de jeu de 15 minutes chacune.
  • Les séquences se dérouleront sur un terrain réglementaire ou sur un 1/2 terrain avec des organisations collectives différentes.
  • Au cours de sa prestation, le candidat évolue dans un rôle de son choix et dans d'autres rôles définis par le jury. Ce dernier pourra également être amené à donner des consignes de jeu.
  • Chaque candidat se présentera muni d'une photo d'identité récente.

Saut en longeur

  • La prestation physique est organisée selon la réglementation en vigueur adoptée par l'International Association of Athletics Fédérations (IAAF)
  • Elle a lieu sur un stade homologué
  • Chaque candidat disposera de trois essais
  • La notation sur 20 s'effectue par référence au barème des épreuves d'athlétisme (fichier pdf).

400 mètres

  • La prestation physique est organisée selon la réglementation en vigueur adoptée par l'International Association of Athletics Fédérations (IAAF)
  • Elle a lieu sur un stade homologué et se déroule corde à gauche (article 161, alinéa 5 du Code international)
  • La notation sur 20 s'effectue par référence au barème des épreuves d'athlétisme (fichier pdf).

Judo

  • L'épreuve consiste à évaluer la capacité d'un candidat à combattre en opposition et à prendre en compte toutes les dimensions qu'impose la pratique de judo, à savoir : technique, physique et mentale.
  • L'épreuve se déroulera en deux temps :
    • Après un échauffement de 10 minutes libre, 1 Nage Komi de projection de 1 fois 2' ou le candidat doit attester de sa capacité à projeter et à être projeté dans au moins 3 directions différentes, et ce en toute sécurité (stabilité des appuis, contrôle de Uke pendant la chute, tête sortie de l'axe de la projection pour le rôle de Tori, Ukémis maîtrisés pour le rôle de Uke, etc...)
    • Après un temps de repos de 5 minutes,
      • 1 situation d'opposition au sol : Uke en position quadrupédique, Tori à côté. Durée 2 minutes dans chacun des rôles avec 2 minutes de récupération au changement de rôles.
      • 2 combats debout minimum de 5 minutes non mixte, par catégorie de poids. Le combat prend fin après 2 ippons ou à la fin du temps imparti.
  • La prestation physique est appréciée au cours du Nage Komi et des Combats réalisés. Quatre points seront particulièrement pris en compte pour l'évaluation :
    1. L'efficacité et la gestion de l'effort
    2. Le système d'attaque et de défense
    3. Les différentes directions d'attaque
    4. Le niveau de performance
  • Le règlement de la Fédération française de judo et disciplines associées (FFJDA) est applicable.
  • Le jury peut être amené à donner des consignes aux candidats, et ceci à tout moment de l'épreuve. Si le candidat ne satisfait pas à l'épreuve du Nage Komi, il ne sera pas autorisé, pour des raisons de sécurité, à passer l'épreuve Combat et sa note ne pourra excéder 5/20.
  • Le jury pourra vérifier le poids du (des) candidat(s) avant l'épreuve.
  • La notation sur 20 s'effectue par référence aux niveaux de pratique suivants :
    • Niveau national : 18 à 20
    • Niveau inter-régional : 15 à 17
    • Niveau régional : 12 à 14
    • Niveau départemental : 9 à 11
    • Niveaux inférieurs : 8 et en dessous
Plus d'informations sur les modalités d'évaluation de l'épreuve de judo (fichier pdf).